L’alliage zinc-fer

Le revêtement d’alliage zinc-fer alcalin

Le revêtement d’alliage zinc-fer alcalin est souvent employé avec l’acier et les matériaux ferreux. Le traitement est utilisé avec succès dans l’industrie automobile et électrique, la fabrication d’appareils, le génie mécanique et la transformation de tôles. 

Il se distingue par une résistance accrue à la pollution.

Comme complément au zingage électrolytique classique, le revêtement zinc-fer apporte une importante protection contre la corrosion ensemble avec un décor de surface attractif (noir, argent) et une répartition homogène de l’épaisseur des couches. C’est un avantage décisif avec des pièces présentant des dimensions précises.

Convient pour le traitement en tonneau et le rayonnage.


Caractéristiques et applications

  • Importante ductilité (souplesse) de la surface (aptitude à la flexion et au bordage)
  • Épaisseur de couche réglable de 3-20 µm (réalisation selon des instructions possible, épaisseurs plus importantes sur demande)
  • Le taux de fer inclus varie entre 0,15% à 1%
  • Résistance à la température accrue jusqu’à 120°C
  • Écologique du fait d’être sans CrVI
  • mportante résistance à la corrosion à long terme selon la norme DIN EN ISO 9227 – NSS - 360 h sans rouille blanche - 600 h sans rouille rouge
  • Essai au brouillard salin avec des couches de zinc de 10 µm: une résistance contre la rouille blanche d’au moins 1000h peut être atteinte
  • Les couches de zinc peuvent être soumises à différents traitements ultérieurs, comme la passivation, la phosphatation, la peinture, la vulcanisation, la coloration et le scellage

 

 

RETOUR

Traitements ultérieurs appropriés

  • Amélioration des propriétés anticorrosion à l’aide de l’application de couches de finition ; coefficient de frottement réglable
  • Passivation (couche épaisse, argent, bleu, noir)
  • Scellage avec et sans agent antifriction
  • Traitement thermique pour la fragilisation sous hydrogène (trempe)